Airelle rouge

L'Airelle rouge aussi nommée Airelle vigne du Mont Ida ou Airelle à fruits rouges est un sous-arbrisseau du genre Vaccinium de la famille des Ericaceæ.



Catégories :

Flore (nom vernaculaire) - Airelle - Plante utile - Plante médicinale - Phytothérapie - Plante condimentaire - Plante ornementale

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • AIRELLE ROUGE - VACCINIUM VITI-IDEA. Cliquez pour agrandir l'image. L'Airelle Rouge est aussi nommée "Vigne du Mont Ida". Le nom d'airelle rouge sert à désigner à ... (source : homejardin)
  • L'Airelle rouge (Vaccinium vitis-idæa) aussi nommée Airelle vigne du ... L'airelle rouge est un petit arbrisseau rampant de 10 à 30 cm et présent en ... (source : dictionnaire.sensagent)

L'Airelle rouge (Vaccinium vitis-idæa subsp. vitis-idæa) aussi nommée Airelle vigne du Mont Ida ou Airelle à fruits rouges est un sous-arbrisseau du genre Vaccinium de la famille des Ericaceæ.

L'airelle rouge à proprement parler est une sous-espèce de Vaccinium vitis-idæa.

Vaccinium proviendrait d'un nom emprunté à une langue non Indo-européenne. Quant au Mont Ida, c'est une montagne de Crète.

Description

Fleurs d'airelle rouge

Arbrisseau sempervirent de 10 à 30 cm de haut, les rameaux de l'airelle rouge sont arrondis et restent souples. Les jeunes rameaux sont verts, légèrement velus, anguleux et grêles. Ses feuilles entières persistantes alternes de 15 à 40 mm de long sont coriaces, arrondies, à bords enroulés, vertes luisantes dessus, vert clair, ponctuées de tâches brunes à la face inférieure. Le limbe est obtus ou échancré au sommet à pétiole court. Ses fleurs hermaphrodites longues de 5 à 8 mm apparaissent de mai à août. Elles sont régulières, blanches ou rosées et groupées en grappes terminales penchées. Le calice est pourvu de 5 lobes, corolle en cloche. Ses fruits de 5 à 10 mm de diamètre sont des baies globuleuses et rouges. Elles ont une saveur acidulée.

Il est envisageable de la confondre avec le Raisin d'ours (Arctophyllos uva-ursi) ou Busserole dont la feuille possède une face inférieure pourvue d'une nervation en réseau tandis que celle de l'airelle rouge est enroulée au bord et ponctuée en dessous.

Écologie

L'airelle rouge est présente en Arctique, et dans le nord de l'Eurasie, du Japon et de l'Amérique du Nord. En France, elle est assez commune dans le Jura et les Alpes ; rare dans les Ardennes, l'Oise, l'Aube, et la Normandie ; rare à particulièrement rare dans les Vosges, le Massif central et les Pyrénées. Sa répartition se déploie de 300 à 3000m d'altitude c'est à dire de l'étage collinéen à l'étage alpin.

Espèce de demi-ombre, l'airelle rouge est optimum à l'étage subalpin sur des sols pauvres en bases et en éléments minéraux dont le pH est acide et l'humus brut. Elle supporte autant les sols tourbeux que les stations sèches.

L'airelle rouge croît dans les bois clairs, les tourbières et les pelouses montagnardes. Ses plantes compagnes sont souvent la Callune (Calluna vulgaris), la Myrtille (Vaccinium myrtillus) et l'Airelle des marais (Vaccinium uligosinum) Plus exactement, les formations végétales qu'elle affectionne sont : pineraies calcicoles ou acidiphiles (pin sylvestre), hêtraies-sapinières acidiphiles (hêtre et sapin), les pessières plus ou moins sèches (épicéa), les landes et mélézins du sub-alpin mais aussi les boulaies tourbeuses (bouleau) et pineraies tourbeuses.

Protection

Ce taxon est soumis à règlementation préfectorale ainsi qu'à règlementation de portée départementale (Haute-Loire), de portée régionale (Régions Basse-Normandie, Haute-Normandie, Bourgogne et Midi-Pyrénées, en article 1). Cette espèce est en voie de disparition à basse altitude, où les populations sont à protéger.

Usages et propriétés

Plante mellifère, variétés horticoles utilisées comme plantes ornementales.

Utilisation culinaire

Confiture

Les baies sont acides, caractéristique qui diminue quand elles sont blettes (gelées et par conséquent aussi congelées). Elles peuvent alors être mangées crues ou en salade de fruits. Elles font, seules ou en mélange de fruits rouges, des gelées et des confitures utilisées par exemple pour des sauces acidulées en accompagnement des gibiers. Enfin, elles servent aussi à la confection d'alcool. Outre les données qui suivent, les fruits contiennent de la provitamine A (carotène).

Pour 100g de fruit d'Airelle rouge :
KiloCalories KiloJoule Eau lipide Potassium Calcium Magnesium Vitamine C
35-39 148-162 88 g 0, 5 g 72 mg 14 mg 6 mg 12 mg

Propriétés médicinales

Vaccinium vitis-idæa, vue générale en fleur et jeunes pousses de feuilles

Sources et Bibliographie

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Airelle_rouge.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu