Ananas

L'ananas est une plante xérophyte originaire d'Amérique du Sud. Connu essentiellement pour son fruit comestible, l'ananas doit son nom aux Amérindiens qui l'appelaient nana nana.



Catégories :

Flore (nom vernaculaire) - Fruit tropical - Bromeliaceae

Définitions :

  • la tige d'ananas contient une enzyme protéolytique, la bromélaïne. Il n'est par conséquent pas indispensable pour bénéficier des bienfaits de ... (source : pleine-sante)
  • Plante tropicale dont le fruit, pesant de 1 kg à 2, 5 kg, est recouvert d'une écorce à motif d'écailles, coiffée d'une touffe de feuilles dures et vertes. La chair est jaune et juteuse. (source : hotnuit)

L'ananas (Ananas comosus) est une plante xérophyte originaire d'Amérique du Sud (nord du Brésil, Amérique centrale, Caraïbes). Connu essentiellement pour son fruit comestible (qui est en réalité une infrutescence), l'ananas doit son nom aux Amérindiens qui l'appelaient nana nana (parfum des parfums).

Description

Plantation de rejets au Sri Lanka.

L'espèce Ananas comosus appartient à la famille des broméliacées, genre Ananas, qui comprend de nombreuses plantes épiphytes. Cependant l'ananas (Ananas comosus) n'est pas épiphyte : c'est une espèce terrestre de plante herbacée pouvant atteindre 1m à 1, 50m en tous sens, avec de longues feuilles lancéolées de 50cm à 1, 80m, dentées généralement, mais quelquefois lisses.

La floraison de l'ananas est caractéristique des Broméliacées, avec au bout d'une tige le plus souvent unique une couronne de feuilles courtes au-dessus d'un ensemble de fleurs bleues (ne vivant qu'une journée !), donnant de nombreux fruits coniques, qui grossissent individuellement jusqu'à se rejoindre, formant à maturité l'ananas que nous connaissons. Au total, c'est un fruit allongé pouvant atteindre plus d'une trentaine de centimètres de longueur. L'écorce du fruit, composée de motifs hexagonaux, est de couleur variable à maturité, suivant la variété. La chair, particulièrement juteuse, est aussi de couleur variable, le plus souvent blanche ou jaune.

Ananas comosus est une plante CAM, c'est l'unique espèce du genre Ananas à être autostérile. Les graines en sont par conséquent rares (il faut la présence de deux variétés différentes dans le voisinage). Cette plante se reproduit par conséquent essentiellement par rejets (bulbilles) extrêmement nombreux sur la plante.

Le poids du fruit produit dépend totalement du poids du pied au moment de la floraison. Tout l'art du planteur consiste par conséquent à le faire «fleurir» au bon moment.

Culture

L'ananas est une plante tropicale qui meurt si elle est exposée à une température inférieure à 10°C (c'est pour cette raison qu'on ne doit pas conserver le fruit au réfrigérateur). Elle requiert un sol bien drainé, riche et acide. Un pH de l'ordre de 4, 5 à 5, 5 est important pour une bonne croissance car les maladies du sol sont ainsi réduites. L'ananas n'apprécie absolument pas l'eau stagnante, d'où l'importance du drainage.

L'ananas tolère une faible fertilité du sol, mais on obtient une meilleure production sur sol fertile riche en matière organique et en potassium. De hauts niveaux d'aluminium et de manganèse soluble dans le sol sont tolérés.

Un ananas nécessite 14 à 20 mois pour pousser de la plantation à la récolte (6 à 8 mois pour la phase végétative et 5 à 6 mois du forçage à la récolte). Le même plant fructifie le plus souvent deux ou alors trois fois, une première fois au bout de 20 mois et une seconde fois au bout de 15 mois.

Lorsque un petit fruit est désiré pour le marché de fruits frais, la culture peut être forcée plus tôt que lorsque un gros fruit est requis pour la conserve. Plus la plante est grande au moment du forçage, plus grosse sera la taille de son fruit.

Multiplication

Graines d'ananas.

Dans la nature, l'ananas est pollinisé par les oiseaux-mouches. De petites graines brunes se forment alors dans le fruit. Pour éviter la présence de ces graines affectant le goût du fruit, les cultivateurs éloignent les oiseaux-mouches des plantations et en interdisent l'importation dans les régions du monde ne figurant pas parmi les habitats naturels de ces oiseaux, comme les îles Hawaii.

L'ananas est multiplié plus fréquemment par division des rejets constitués à la base de la plante ou par bouturage de la couronne de feuilles portée par le fruit[1]. On dit que la plante a une multiplication végétative.

Histoire

Plant d'ananas dans son milieu naturel.

Pompei : Au cours de fouilles archéologiques dans la villa de l'éphèbe à Pompéi, une peinture murale est découverte représentant un fruit ayant l'aspect de l'ananas. Cette œuvre d'art est désormais protégée dans le Musée archéologique de Naples. Ce fruit était-il par conséquent connu dans l'Antiquité romaine ? Si oui, qui furent les navigateurs qui rapportèrent ce fruit d'Amérique du Sud ? S'agit-il d'une plante de l'Ancien Monde ayant un aspect proche de l'ananas, comme le Cycas ou le Sagoutier ?

Christophe Colomb «découvre» ce fruit quand il arrive en Guadeloupe en 1493. En effet, pour les habitants, la tranche d'ananas est un cadeau de bienvenue pour les navigateurs, afin qu'ils se désaltèrent après le long voyage sur l'eau salée. Les Guadeloupéens se plaisaient aussi à en accrocher à l'entrée de leurs huttes en signe d'hospitalité.

Selon Christophe Colomb : «Il a la forme d'une pomme de pin, mais il est deux fois plus gros, et son goût est excellent. On peut le couper avec un couteau comme un navet et il paraît particulièrement sain. »

L'ananas voyage ensuite vers toute l'Amérique tropicale pour arriver en Martinique en 1548. Dans son Histoire générale des Antilles habitées par les Français en l'an 1667, le père Dutertre en vante les qualités en parlant de lui comme du roi des fruits, car Dieu lui a mis une couronne sur la tête.

Les Hollandais le font connaître sous forme confite en Europe, et ils sont les premiers à le cultiver sous serre à Leyde. En 1672, ils le font découvrir à Charles II, roi d'Angleterre. C'est d'ailleurs la comparaison à la pomme de pin qui les pousse à l'appeler pine apple.

Les Portugais le plantent en Inde, à Java. Le fruit semble avoir trouvé une terre d'asile, dont le climat lui rappelle son continent d'origine, et se propage dans tout l'Extrême-Orient.

En France, on tente de le cultiver à partir de 1702, et Louis XIV les cultive à Choisy-le-Roi pour faire plaisir à Madame de Maintenon, sa maîtresse. Abandonnée pendant un temps à cause de son coût, la culture est reprise par Lenormand, le responsable du potager du château de Versailles, même si certaines rumeurs disent qu'il rend les femmes stériles.

Contrairement aux apparences, ce n'est qu'en 1790 que l'ananas est introduit à Hawaii, et il faudra toujours attendre jusqu'au XXe siècle pour que les États-Unis deviennent un gros producteur du monde d'ananas, via la société Dole Fruit Company, qui inventa les méthodes industrielles de production, plus gros producteur, qui fit produire à Hawaii et aidé par la junte militaire aux Philippines à particulièrement bas prix. Mais il est aussi énormément exporté depuis la Côte d'Ivoire, la Thaïlande et le Costa Rica.

Variétés

Variété Victoria, Île de la Réunion

Les cultivars d'ananas sont regroupés en cinq groupes reconnus qui se distinguent par les caractères du feuillage (plus ou moins épineux), la localisation de leur culture mais également par des caractères morphologiques tels que le port du plant, la propension à former des bulbilles et des cayeux, la hauteur du pédoncule comparé à celle du fruit, la couleur des pétales des fleurs, les caractères du fruit et le comportement face aux maladies et parasites. Ces cinq groupes sont :

Ferme, acide, chair jaunâtre assez fibreuse, yeux plats, assez gros, qui se colore d'orangé vers le plumet quand il atteint sa pleine maturité. La variété la plus cultivée au monde de façon presque «monopolistique».

Production

Champs d'ananas dans l'État du Veracruz, au Mexique
Un fermier ghanéen tenant un ananas

Production en tonnes. Chiffres 2003-2004
Données de FAOSTAT (FAO)

Thaïlande 1 700 000 12 % 1 700 000 11 %
Philippines 1 650 000 11 % 1 650 000 11 %
Chine 1 316 280 9 % 1 475 000 10 %
Brésil 1 400 190 10 % 1 435 600 9 %
Inde 1 100 000 8 % 1 300 000 9 %
Nigéria 889 000 6 % 889 000 6 %
Costa Rica 725 224 5 % 725 224 5 %
Mexique 720 900 5 % 720 900 5 %
Indonésie 467 395 3 % 700 000 5 %
Kenya 600 000 4 % 600 000 4 %
Colombie 405 901 3 % 390 000 3 %
Venezuela 383 922 3 % 380 000 2 %
Autres pays 3 257 267 25 % 2 655 689 15 %
Total 15 145 631 100 % 15 287 413 100 %

Il doit être cueilli avant maturation pour supporter un voyage de 15 jours de bateau, c'est-à-dire quand il est toujours assez dur. Mais pour des expéditions par avion, il est cueilli mûr. Fragile malgré sa rudesse apparente, l'ananas ne doit pas subir de chocs, car la moindre lésion entraîne une zone de pourrissage.

On coupe la tige avec un couteau. Les emballages sont alvéolés et particulièrement protecteurs. Les couronnes ont été réduites au cours de la croissance pour garder une taille convenable par suppression de leur cœur. Ceci explique pourquoi une couronne d'ananas export ne repousse pas tandis que dans la nature la couronne est un facteur de multiplication du plant car chaque couronne donne un nouveau plant. Seule la couronne des ananas portant le label "avion" est intacte et peut repousser.

Les ananas sont plantés en champs, sur de petites buttes (les racines seraient asphyxiées par l'humidité) de terre riche, fertile et bien aérée. C'est une plante adaptée aux climats arides. Des cellules absorbantes sont localisées à la base des feuilles au creux de la goulotte constituées par la feuille. Ces cellules récupèrent par conséquent la moindre trace d'humidité et on peut aussi y placer de l'engrais solide (ceci se fait à la petite cuillère en Afrique). La densité atteint 60 000 pieds à l'hectare.

C'est une plante dont l'humain a su, dès les années 1970, contrôler totalement la pousse, en plein air, quelle que soit la saison, grâce a certains produits chimiques. On déclenche la floraison des plants par aspersion d'éthylène (sous forme de gaz dissous dans l'eau ou dégagé par du carbure de calcium en morceau) ou encore avec des produits dégageant de l'éthylène de type ETHREL. Ce produit sert aussi à colorer le fruit au bon moment et de façon homogène «plus commerciale».

Liste des produits phytopharmaceutiques autorisés en France pour lutter contre les parasites de l'ananas :

Pour l'alimentation

Le jus d'ananas, du fait de ses vertus protéolytiques (endopeptidase, hydrolase, cystéine), est parfois utilisé pour attendrir la viande. Pour la même raison, son jus est à déconseiller dans les desserts tels que la gélatine. Les propriétés physicochimiques de ce fruit s'apparentent fortement à celles des agrumes, les cuisiniers l'utiliseront par conséquent de la même façon, en accompagnement de viande, de poisson ou de dessert.

Pour la santé

L'ananas est particulièrement riche quand il est consommé frais :

Ananas cru
(valeur nutritive pour 100g)

eau : 87, 24 g cendres totales : 0, 27 g fibres : 1, 4 g valeur énergétique : 45 kcal
protéines : 0, 55 g lipides : 0, 13 g glucides : 11, 82 g sucres simples : 8, 29 g
oligo-éléments
calcium : 13 mg fer : 0, 25 mg magnésium : 12 mg phosphore : 9 mg
potassium : 125 mg cuivre : 0, 081 mg sodium : 1 mg zinc : 0, 08 mg
vitamines
vitamine C : 16, 9 mg vitamine B1 : 0, 078 mg vitamine B2 : 0, 029 mg vitamine B3 : 0, 470 mg
vitamine B5 : 0, 193 mg vitamine B6 : 0, 106 mg vitamine B9 : 11 µg vitamine B12 : 0, 00 µg
vitamine A : 52 UI rétinol : 3 µg vitamine E : 0, 00 µg vitamine K : 0, 7 µg
acides gras
saturés : 0, 009 g mono-insaturés : 0, 013 g poly-insaturés : 0, 040 g cholestérol : 0 mg
La tige de l'ananas[2] possède une enzyme, la broméline, qui est membre de la famille des protéases : elle favorise la digestion. La broméline est aussi efficace contre la tendinite. La broméline peut aussi servir pour attendrir la viande.

Grâce à son pouvoir désinfiltrant, il est conseillé dans les régimes associés à une rétention d'eau ou à de la cellulite.

Des vertus cosmétiques lui sont aussi attribuées, surtout pour faire diminuer l'acné. Se frotter un morceau d'ananas sur la peau neutraliserait les acides graisseux mais également enlèverait toute pellicule graisseuse qui se dépose sur l'épiderme.

Prononciation

En France métropolitaine et en Suisse romande, le "S" de ananas est le plus souvent prononcé, tandis qu'aux Antilles françaises, à la Réunion, en Belgique, en Haïti et au Québec, ce n'est pas le cas.

Notes et références

  1. Ananas sur vitajus. com
  2. Bromelain, the Enzyme Complex of Pineapple ananas comosus and its Clinical Application. An Update

Documentation

  • Le film Ananas (Pineapple) d'Amos Gitaï, suit la production industrielle complète de l'Ananas, tel que l'a découvert et le produit la société «Dole Fruit Company», à Hawaï ainsi qu'aux Philippines.

Lien externe

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ananas.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu