Bdellium

Le Bdellium est une Gomme-résine qu'on faisait venir des Indes orientales, d'Afrique et d'Arabie par les routes commerciales du Levant.



Catégories :

Composant de parfum - Résine - Encens

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Si l'histoire du bdellium est très-obscure dans les anciens, ... légèrement dure, noirâtre, friable, en gouttes durcies, de la même odeur & du même goût que la... (source : fr.wikisource)
  • Le bdellium est d'odeur caractéristique, qui rappelle celle de rhuile de résine.... 100 d'une gomme insoluble dans l'eau ; 21 p. 100 d'une gomme soluble... (source : books.google)

Le Bdellium (du grec bdellion / en hébreu bedolach) est une Gomme-résine qu'on faisait venir des Indes orientales, d'Afrique et d'Arabie par les routes commerciales du Levant.

Les botanistes ont longtemps débattu sur la nature de l'arbre qui le produit. Ces derniers ont convenu (surtout Jean-Baptiste de Lamarck) que c'est un balsamier de la famille des Térébinthacées.

Plusieurs espèces de gommes-résines différentes étaient commercialisées sous le nom de bdellium.

Les femmes de Somalie l'utilisait pour laver leur cheveux et les hommes pour blanchir leur bouclier. Il était aussi utilisé pour expulser du corps le ver de Guinée.

Le Bdellium : ancienne matière médicale

Il était particulièrement apprécié par les Anciens qui l'utilisaient comme excitant résolutif à l'intérieur et l'extérieur, dans le soin des catarrhes chroniques de la poitrine, de l'intestin et de la vessie.

A ce sujet, il est cité par Dioscoride et Pline. Celse l'employait dans un cataplasme hémostatique (L. V, chap. XVIII, § 22).

Les chirurgiens médiévaux l'ont aussi utilisé comme résolutif mais également pour mollifier les apostèmes durs : "Bdellium est une gomme que quelques-uns nomment Proceron et Malochia en arabe Mukl-a-Iahud " (Henri de Mondeville, Synonymes des résolutifs, 126).

"Bdellium est une gomme chaude en la fin du premier et outre avec douceur et humidité s'il est récent au premier, est largement mollificatif des apostèmes au sixième des Simples" (Guy de Chauliac).

Son usage s'est limité ensuite à entrer dans la composition du diachylon gommé mais aussi de quelques autres préparations

Les traces historiques

Ce produit est évoqué dans la Bible (Genèse 2 :12) "Le nom du premier est Pischon; c'est celui qui entoure tout le pays de Havilah, où se trouve l'or. L'or de ce pays est pur; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d'Onyx".

Voltaire évoque le Bdellium dans son dictionnaire Philosophique (article "Bdellium") en ces termes :''"On s'est fort tourmenté pour savoir ce que c'est que ce bdellium qu'on trouvait au bord du Phison, fleuve du paradis terrestre, «qui tourne dans le pays d'Hévilath où il vient de l'or»

Calmet, en compilant, rapporte que selon plusieurs compilateurs, le bdellium est l'escarboucle, mais que ce pourrait bien être aussi du cristal : puis il nous avertit que ce sont des câpres. Énormément d'autres assurent que ce sont des perles. Il n'y a que les étymologies de Bochart qui puissent éclaircir cette question.

Voir aussi

Lien externe

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Bdellium.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu