Caroubier

Le caroubier est un arbre dioïque de la famille des fabacées, venant des régions méditerranéennes. Cette essence thermophile a été beaucoup répandue par la culture et se plaît sur des pentes arides.



Catégories :

Arbre fruitier - Caesalpinioideae - Flore (nom vernaculaire)

Définitions :

  • Arbre de la famille des Légumineuses qui porte des caroubes et dont le bois, rouge et dur, est propre aux ouvrages de menuiserie et de marqueterie (source : fr.wiktionary)

Le caroubier est un arbre dioïque de la famille des fabacées, venant des régions méditerranéennes (îles Canaries, Afrique du Nord, Proche-Orient, Europe méridionale). Cette essence thermophile a été beaucoup répandue par la culture et se plaît sur des pentes arides. Elle est cultivée pour son fruit, la caroube.

Étymologie

Le mot "caroubier" vient de l'arabe el kharroube (??????), ahkhabou ou akharouv en berbère, Charuv en hébreu (????). Son nom latin Ceratonia vient du grec keratia signifiant "petite corne" (en référence à ses caroubes, gousses en forme de cornes à maturité). Le nom d'espèce, siliqua, sert à désigner aussi mais en latin une silique, ou gousse. Il est aussi nommé Carouge, Pain de saint Jean-Baptiste, figuier d'Égypte, fève de Pythagore.

Description

Fleurs de caroubier
Gousses de caroubier

Le caroubier est un arbre mesurant de cinq à sept mètres de hauteur et pouvant atteindre exceptionnellement quinze mètres.

Le tronc est gros et tordu, l'écorce brune et rugueuse. La frondaison abondamment apportée forme un houppier large. Sa longévité peut atteindre 500 ans.

Les feuilles, grandes de douze à trente centimètres, alternes, persistantes, sont composées paripennées et comptent de trois à cinq paires de folioles. De forme ovale, celles-ci sont coriaces, vert sombre luisant au-dessus, tirant sur le rouge sur leur face inférieure.

Les fleurs, particulièrement petites, constituées d'un calice pourpre sans corolle, sont réunies en grappes axillaires cylindriques. Elles apparaissent d'août à octobre.

Les fruits, nommées «caroubes», sont des gousses pendantes de dix à trente centimètres de long sur un et demi à trois centimètres de largeur, en premier lieu vertes, elles deviennent brun foncé à maturité, en juillet de l'année suivante. Elles sont coriaces, épaisses et indéhiscentes.

Les graines de caroube sont brunes, de forme ovoïde aplatie, biconvexes et particulièrement dures. Elles sont scindées les unes des autres par des cloisons pulpeuses. On en compte de quinze à vingt par gousse. La pulpe jaune pâle contenue dans les gousses est farineuse et sucrée à maturité. Comestible, au goût chocolaté, elle est quelquefois consommée dans les pays pauvres.

La taille et le poids de ces graines étant assez réguliers, elles ont servi d'unité de mesure dans l'antiquité. Leur nom est à l'origine du carat, qui représentait le poids d'une graine de caroube, dans le commerce des pierres précieuses. De même, siliqua, nom latin de la caroube, fut chez les Romains le nom d'une unité valant 1/6 de scrupule. En Allemagne, les graines de caroube torréfiées sont utilisées en substitution du café. On peut aussi sucer les graines comme des bonbons.

Culture

Le caroubier ne résiste pas au froid (0°C minimum). Le caroubier femelle doit être pollinisé par un arbre mâle pour donner vers l'âge de quinze ans des fruits comestibles et sucrés (en septembre/octobre)  : les caroubes. Un arbre en pleine production peut apporter entre 300 et 800 kg de caroubes par an.

Multiplication

Caroubes

Les graines fraîches de caroubier germent normalement bien sans traitement préalable mais une fois qu'elles ont séché, elles deviennent particulièrement dures et n'absorbent plus l'eau empêchant ainsi la graine de germer.

Il faut alors tremper les graines dans l'acide sulfurique dilué (H2SO4) pendant une heure puis dans l'eau pendant vingt-quatre heures ou, en absence d'acide, les tremper dans de l'eau bouillante pendant quinze minutes en remuant puis laisser mariner pendant vingt-quatre heures. Le traitement à l'acide sulfurique remplace la relation entre la plante et l'animal qui généralement mange la graine, la laisse "mariner" dans son tube digestif et ses sucs gastriques quelques heures puis la rejette.

Composition de la caroube

Chaque caroube pèse une quinzaine de grammes et contient de la pulpe charnue constituée de 40 % de sucres (glucose et du saccharose), 35 % d'amidon, 7 % de protéines, et , dans des proportions plus faibles, des graisses, des tannins et des sels minéraux. La caroube est riche en calcium, phosphore, magnésium, silice, fer et pectine.

Utilisation

Farine de caroube
Valeur nutritionnelle
moyenne pour 100 g
Eau 3, 6 g
Valeur calorique 220 kcal
Protides
Glucides
Lipides
4, 6 g
90 g
0, 6 g
Provitamine A
Vitamine B1
Vitamine B2
Vitamine B6
Vitamine C
Vitamine PP
8 mg
mg
mg
mg
mg
mg
Fer
Calcium
Magnésium
Phosphore
Potassium
Sodium
mg
350 mg
55 mg
80 mg
830 mg
mg
Fibres 40 g

Le caroubier est cultivé dans les pays méditerranéens, surtout en Espagne et en Italie du sud (Sicile). Le Maroc est le deuxième pays producteur mondial de caroubes. Les Berbères zayanes l'utilisent pour ses vertus médicinales car, grâce à sa teneur élevée en fibres, elle exerce un effet régulateur sur la fonction intestinale et est utilisée dans les cas de diarrhée ou de constipation chez les enfants. Elle est alors administrée sous forme de préparation instantanée, comme un chocolat chaud.

A Chypre, on transforme la caroube en une sorte de confiserie, appréciée comme sucrerie locale. La fabrication débute par le broyage des graines, une extraction à l'eau puis une concentration à chaud pendant plusieurs jours ; Le sirop concentré est travaillé au crochet. Le résultat final se rapproche de la texture du sucre d'orge mais avec une couleur énormément plus foncée.

On tire du caroubier deux produits particulièrement différents utilisés abondamment par l'industrie alimentaire : la farine de caroube et la gomme de caroube.

La gomme de caroube provient de la mince enveloppe brune qui recouvre les graines. Elle contient un endosperme blanc et translucide qui agit comme épaississant.

Production

Production en tonnes
Données FAOSTAT (FAO)

Pays 2003 2004
Espagne 67 403 37 % 67 000 36 %
Maroc 24 000 14 % 40 000 14 %
Italie 18 600 10 % 24 000 13 %
Portugal 20 000 11 % 20 000 11 %
Grèce 20 000 11 % 19 000 10 %
Turquie 14 000 8 % 14 000 8 %
Chypre 7 000 4 % 7 000 4 %
Algérie 4 600 2 % 4 600 2 %
Liban 3 200 2 % 3 200 2 %
Tunisie 1 000 1 % 1 000 1 %
Autres pays 840 0, 5 % 840 0, 5 %
Total 182 680 100 % 186 640 100 %

En 1856, 8 000 caroubiers ont été importés d'Espagne vers le Texas, l'Arizona, la Californie et la Floride. L'espèce s'est répandue beaucoup en Californie ou elle est même reconnue comme "espèce invasive" car l'arbre recèpe lorsque on le coupe et ses graines sont trop beaucoup disséminés par les coyotes.

Genre Ceratonia

Espèce Ceratonia siliqua

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Caroubier.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu