Ephedra sinica

L'Ephedra sinica, éphédra chinois ou Ma Huang est un arbuste gracile est-asiatique de bord de mer.



Catégories :

Gnetophyta - Plante médicinale - Phytothérapie - Plante psychotrope - Flore (nom scientifique)

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Actuellement, Ephedra sinica est reconnue en Europe comme obsolète, même chez les médecins avec une orientation phytothérapeutique.... (source : smgp)
  • La prise d'éphédrine et de Ma Huang (ephedra sinica) est contre-indiquée dans les situations suivantes : grossesse, allaitement, adénome de la prostate, ... (source : scribd)

L'Ephedra sinica, éphédra chinois ou Ma Huang est un arbuste gracile est-asiatique de bord de mer.

Description

Cet arbuste a un aspect de balai de sorcière. Les branches sont angulées et les feuilles quasi inexistantes. Les fleurs sont jaunes, les petites feuilles coriaces et les baies rouges sont comestibles.

Répartition

Elle se trouve en Chine, en Sibérie. [1]

Propriétés

La plante contient des alcaloïdes dont l'éphédrine et la pseudoéphédrine (Méthyléphédrine, Pseudoéphédrine3)  : elle a par conséquent des propriétés stimulantes et est reconnue comme produit dopant.

Elle aurait des propriétés : hypolipémiante (lipolytique), bronchodilatateur, vasoconstricteur nasal, antimigraineux.

Pharmacopée

Elle est utilisée dans la médecine chinoise depuis 5 000 ans[1] et certains pensent qu'elle pourrait être le fameux soma[2] (religion indo-européenne), alors que d'autres penchent pour l'amanite tue-mouches.

Les parties utilisées sont en particulier les feuilles et la tige.

La médecine chinoise respectant les traditions l'utilise contre l'asthme et les crises de bronchite aigües. [1] C'est un produit piquant chaud qui libère le biao vent froid. Sa principale propriété est qu'il sert à faire la sudorification.

Dans les pays occidentaux, c'est comme énergisant qu'on utilise l'éphedra, pour perdre du poids. Actuellement, Ephedra sinica est reconnue en Europe comme obsolète, même chez les médecins avec une orientation phytothérapeutique. Il existe en effet pour le traitement des troubles concernés des médicaments modernes, en partie dérivés de l'éphédrine, dont le rapport bénéfice risque est meilleur que celui de Ephedra sinica.

Produit dopant

Ses propriétés stimulantes en font un produit dopant, interdit par les organismes sportifs internationaux.

Elle servait surtout en arts martiaux pour ses capacités à libérer la respiration. [1]

Herbal X

Une poudre dénommée Herbal Ecstasy, Herbal XTC ou Herbal X se trouve en vente sur Internet ou dans des smartshops. [3]

Il s'agit d'une préparation de plantes psychotropes stimulantes dont la composition est variable mais qui contient le plus souvent essentiellement de l'éphédra surtout Ephedra sinica. [3]

La préparation se consomme mêlée dans un liquide ; les effets sont légérement stimulant et peuvent induire une altération de la tension artérielle, des insomnies ou alors des diarrhées. [3]

Culture

La culture de cette plante demande quelques efforts : il faut la cultiver sur du sol sableux et en plein soleil.

Pour la production de semences, il faut des plantes femelles et mâles.

Effets et conséquences

Son caractère stimulant peut provoquer une augmentation de la pression artérielle et une augmentation ou irrégularité des battements cardiaques[1] sur une période de consommation prolongée. Les complications peuvent alors causer des hémorragies cérébrales, des arythmies cardiaques pouvant déboucher sur des arrêts cardiaques.

L'usage prolongé peut induire anxiété, tremblements et insomnies. [1]

Aspect culturels

Il existe un timbre de Mongolie à son effigie.

Références

  1. abcdef Michel Hautefeuille, Dan Véléa, Les drogues de synthèse, Presses Universitaires de France, coll. «Que sais-je ?», 2002 (ISBN 2-13-052059-6)  
  2. Vincent Blondel, Soma et Haoma, Mars 2003 [1]
  3. abc Marie-José Auderset, Jean-Blaise Held, Jean-François Bloch-Lainé, Héroïne, cocaïne... voyage interdit, De La Martinière, coll. «Hydrogène», 2004 (ISBN 2-7324-2712-8)  

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ephedra_sinica.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu