Gentiane jaune

La gentiane jaune toujours nommée grande gentiane est une plante de la famille des Gentianacées.



Catégories :

Flore (nom vernaculaire) - Gentianaceae - Plante médicinale - Phytothérapie - Plante mellifère

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Vends graines stratifier de Gentiana lutea " GENTIANE JAUNE "... La Gentiane jaune est utilisé comme tonique digestif, pour stimuler... (source : tout-partout)
  • Gentiane jaune : La gentiane jaune est une plante herbacée majestueuse des prairies... Egalement classifiée (s) dans le Genre Gentiana : Gentiane à feuilles... (source : aufeminin)
  • La racine de Gentiane Jaune est connue comme apéritif et stimulant digestif. Elle possède aussi une action... Gentiane Jaune Gentiana lutea, racines TM... (source : plante-sante)
Gentiana lutea dans son milieu

La gentiane jaune (Gentiana lutea) toujours nommée grande gentiane est une plante de la famille des Gentianacées.

Autres noms vernaculaires

La gentiane jaune est aussi nommée gentiane officinale, jouvansanne, quinquina d'Europe, quinquina des pauvres, lève-toi-et-marche, jansonna et quinquina autochtone.

Description

Grande herbe robuste et vivace, elle peut vivre 50 ans et met 10 ans pour fleurir la première fois. Les feuilles sont opposées et nervurées. Elles sont pétiolées à la base et sessiles embrassantes sur la tige. Les grandes fleurs jaunes sont serrées à la base des feuilles supérieures. La corolle est divisée en 5 à 9 lobes presque jusqu'à la base.

Elle est quelquefois confondue avec le vératre blanc ou hellébore dont les fleurs sont blanches et les feuilles alternées tandis que celles de la gentiane sont jaunes et face à face.

Caractéristiques

Source[1]

Gentiana lutea

Usages

Gentiana lutea

Le rhizome et les racines sont utilisés en phytothérapie comme le laissent supposer ses nombreux noms vernaculaires. Mais la gentiane est en particulier utilisée dans des apéritifs comme la liqueur de gentiane ou l'alcool de gentiane (Suze, Salers, Avèze, etc. ), Bière de Fleurac[2], et le Picon, auxquels elle apporte son amertume.

Il faut attendre sept à dix ans avant de pouvoir les récolter. La récolte est réalisée principalement dans le Massif Central par les Gençanaïres. Avec une fourche spéciale nommée «fourche du diable», ils peuvent extraire plus de 200 kg de racines par jour. C'est un travail pénible qui s'effectue de mai à octobre.

Ce sont près de 1 000 à 1 500 tonnes qui sont utilisées chaque année pour satisfaire les besoins de l'artisanat et l'industrie. En volume, la gentiane est une des trois premières plantes médicinales et aromatiques utilisées en France et ses applications sont nombreuses (pharmacie et médecine humaine et vétérinaire, boissons et spiritueux, cosmétique, fabrication d'arômes et d'extraits, gastronomie…) [3].

Utilisations respectant les traditions

Source[4]

La gentiane jaune est utilisée :

  • comme tonique digestif,
  • pour stimuler l'appétit,
  • pour favoriser la digestion,
  • comme roborant,
  • pour traiter la dyspepsie atonique,
  • pour traiter l'atonie gastro-intestinale,
  • pour traiter la dyspepsie,
  • comme anti-scrofuleux,
  • pour diminuer la diarrhée,
  • comme sialogogue,
  • comme amer digestif,
  • comme antiémétique,
  • pour soigner la fatigue due aux maladies chroniques,
  • pour soulager l'épuisement,
  • pour traiter contre les vers, comme anthelminthique,
  • comme antiseptique.

Hybrides

Dans les Pyrénées, elle s'hybride avec la gentiane de Burser (endémique) pour former la gentiane de Marcailhou. Dans les Alpes, d'autres hybrides sont observés aussi avec la gentiane pourpre, la gentiane ponctuée et la gentiane de Hongrie[5].

Exploitation en France

Une association européenne, le Cercle Européen d'Etude des Gentianacées, regroupe la totalité des professionnels et des spécifiques autour de la filière gentiane en France. Il existe aussi une revue éditée par cette association.

Notes et références
  1. Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004
  2. Bière de Fleurac
  3. La Gentiane, l'Aventure de la fée jaune, par Jean-Louis Clade et Charles Jollès, 180p., éd. Cabédita, 2006
  4. Santé Canada
  5. Gentianes d'Europe, Anchisi E. et al. , 156 p., 1989

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Gentiane_jaune.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu