Ginseng

Le ginseng est une plante originaire d'Asie du nord-est, dont la racine est reconnue pour ses propriétés pharmaceutiques.



Catégories :

Flore (nom vernaculaire) - Araliaceae - Plante médicinale - Phytothérapie

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Toutes les informations sur le Ginseng rouge de Corée. Commande en ligne de la meilleur qualité... Cette racine est celle d'une plante rare : LE GINSENG. Le ginseng (Panax ginseng C. A.... LE GINSENG EST PARTICULIEREMENT RECONNU POUR :... (source : ginseng-rouge)
  • Le Ginseng est une plante originaire d'Asie du Nord-est . Depuis des millénaires, les racines de cette plante ont été utilisées par médecins et guérisseurs... (source : info-massage)


Le ginseng (Panax ginseng C. A. Meyer) est une plante originaire d'Asie du nord-est , dont la racine est reconnue pour ses propriétés pharmaceutiques. Le nom générique «Panax» vient des mots grecs «Pan», qui veut dire «tout», et «Akos» qui veut dire «remède». «Panax» (en français : panacée) sert à désigner par conséquent le remède universel. Le ginseng est une base principale de la pharmacopée asiatique et sa renommée est proverbiale en Asie.

Origines et appellations

Le ginseng le plus connu est cultivé en Corée. Les Coréens l'appellent «insam» (?? ou ??), la racine en forme d'homme ou «goryo insam» (???? ou ????). En effet, une racine âgée peut prendre une allure anthropomorphe (un tronc avec deux bras et deux jambes). Le mot «ginseng» vient du chinois mandarin «rénshēn», «rén» désignant «l'homme», et «shēn» signifiant «racine» (simplifié : ? ? ; traditionnel : ? ?). «Rénshēn» est devenu ginseng comme une prononciation anglaise de la manière japonaise de lire ces caractères chinois. Cependant, actuellement, le mot japonais correspondant à ces caractères, «ninjin» (???) , veut dire «carotte», et en japonais le ginseng se nomme «chosen ninjin» (?????) , à partir de Choson (???) , nom de la dernière dynastie régnante de Corée.

Le ginseng doit être cultivé pendant plusieurs années pour que le rhizome acquière toutes ses qualités. Selon l'âge de la plante, la racine se vendra à des prix plus ou moins élevés. Il s'agit cependant dans l'ensemble des cas d'un produit coûteux, car sa culture nécessite énormément de soin. Le commerce du ginseng est fortement encadré par l'État sud-coréen, afin d'assurer la qualité du label Ginseng coréen. Il arrive régulièrement qu'en Corée un promeneur chanceux découvre un ginseng sauvage. Le rhizome sera alors vendu aux enchères, à des prix inimaginables.

Le ginseng et les sports

Le ginseng est peu utilisé dans les sports, mais il l'est tout de même. On se souvient de certaines années où on a commencé à en consommer dans certains sports. En 1940, la majorité des boxeurs utilisaient le ginseng pour accroître leur résistance physique, comparativement à 5, 3 % en 2007. En 1933, énormément de joueurs de soccer (nom du football européen en Amérique du Nord) utilisaient une boisson à base de ginseng à cause de ses propriétés stimulantes pour perfectionner leurs performances ; en 2007, à peine 1, 8 % d'entre eux l'utilisent. En 1934, 11, 4 % des joueurs de football américain utilisaient le ginseng, taux tombé à un faible 4 % en 2007, probablement parce que les joueurs ont découvert des substances plus puissantes. En 1932, 12, 9 % des coureurs de fond qui terminaient le marathon de 42 km prenaient du ginseng dans leur alimentation. Le nombre de consommateurs est bas en 2007, car le produit est plutôt méconnu et dépopularisé à cause des nouvelles substances consommées.

Cultiver du ginseng

La culture du ginseng est envisageable en France métropolitaine. Plante de sous bois (et non d'appartement !), le ginseng a besoin d'ombre naturelle (arbre, arbuste, mur…) ou artificielle (filet ombrière). Il aime les sols acides (pH de 6, 3 à 6, 8), légers (sableux ou humifères) pour y développer plus aisément sa racine. Mais pour le cultiver, il est préférable de le faire en bac rempli de bon terreau. À l'automne, il perd ses feuilles et tige et rentre en repos végétatif : à ce stade, il ne craint pas les gelées (jusqu'à -12 ou alors -15 °C). Il reprendra sa végétation à partir de son bourgeon terminal avec le réchauffement du printemps.

Caractéristiques

Propriétés : Le ginseng est avant tout un stimulant du dispositif nerveux, physique et intellectuel et accroît la résistance physique. C'est un stimulant, vaso-moteur. Il a une action de fond sur l'organisme. Il est apprécié pour son caractère adaptogène : il permet une meilleure résistance aux divers stress. Des études scientifiques ont confirmé les remarquables propriétés du ginseng. La Commission européenne et l'Organisation mondiale de la santé reconnaissent l'usage du ginseng pour tonifier l'organisme des personnes fatiguées ou affaiblies, rétablir la capacité de travail physique et de concentration intellectuelle et aider les convalescents à reprendre des forces. Le ginseng a fait l'objet de très nombreux travaux de recherche. Ses principaux constituants bioactifs sont les ginsénosides, dont les multiples effets bénéfiques ont été mis en évidence expérimentalement, surtout leurs effets anti-inflammatoires, antioxydants et anticancéreux[1], [2], [3].

Indication : Il est conseillé en cas de fatigue générale, physique ou intellectuelle. Revitalisant, il stimule à la fois les capacités physiques et intellectuelles.

Composition : On y trouve plusieurs composés. Il comporte des triterpénoïdes (Terpénoïdes à 6 unités isoprène).

Parmi les éléments composants le ginseng, on trouve de la saponine. C'est , entre autres, cet élément qui procure au ginseng ses propriétés multi-fonctionnelles. Selon l'origine du ginseng, la quantité de saponine contenue dans la racine change. Une entreprise coréenne[4], propose une comparaison des différents ginseng selon cet élément :

Notes et références

  1. Kiefer D, Pantuso T., Panax ginseng. Am Fam Physician. 2003 Oct 15;68 (8)  :1539-42
  2. Attele AS, Wu JA, Yuan CS. Ginseng pharmacology : multiple forments and multiple actions. Biochem Pharmacol. 1999 Dec 1;58 (11)  :1685-93
  3. Radad K, Gille G, Liu L, Rausch WD. Use of ginseng in medicine with emphasis on neurodegenerative disorders. J Pharmacol Sci. 2006 Mar;100 (3)  :175-86. Epub 2006 Mar 4.
  4. ??? ??; ???; p. 10; 2007? 8?; (?) ??????

Bibliographie


Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ginseng.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu