Lierre grimpant

Le lierre grimpant, ou lierre commun, est une plante grimpante et rampante, à feuilles persistantes, de la famille des Araliaceæ, le plus souvent cultivée comme plante ornementale.



Catégories :

Plante grimpante - Flore (nom vernaculaire) - Araliaceae - Plante mellifère

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • LIERRE GRIMPANT - HEDERA HELIX. Cliquez pour agrandir l'image. Le Lierre Grimpant est aussi nomméLierre Commun", " Lierre des Poètes" et "Bourreau des ... (source : homejardin)
  • ... grimpante à feuillage persistant, le lierre grimpant est un choix évident.... Il y a le Hedera helix Baltica : un lierre à petites feuilles vivace.... (source : infotalia)
  • Le lierre grimpant est un arbrisseau à tiges sarmenteuses, grimpantes ou rampantes, de longueur et de ... Lierre grimpant. Hedera helix (Araliacées)... (source : herboristerie)


Lierre grimpant, Szczecin, Pologne


Le lierre grimpant, ou lierre commun, est une plante grimpante et rampante, à feuilles persistantes, de la famille des Araliaceæ, le plus souvent cultivée comme plante ornementale.

Nom scientifique : Hedera helix L., famille des Araliaceæ.

Nom commun : lierre, bourreau des arbres, herbe de saint Jean. de : Efeu, en : ivy, it : edera.

Description

C'est une liane arborescente (une des rares lianes qu'on trouve en Europe et en Asie Mineure, avec la clématite, le houblon ou le chèvrefeuille) qui forme des tiges ligneuses rampantes ou grimpantes de taille indéfinie (il atteint aisément 30 mètres de long et 25 m en hauteur).

Feuilles

Les feuilles, alternes, à limbe assez coriace, vert foncé ou un peu blanchie sur les contours du limbe, présentent deux formes différentes selon leur fonction, on parle d'hétérophyllie :

Ces feuilles sont persistantes et tombent au cours de leur sixième année.

Tiges

Les tiges grimpantes portent au milieu des entrenœuds des crampons quelquefois complexes à enlever à mains nues, qui sont des racines transformées émettant de nombreux poils ventouses qui s'accrochent à un support (mur, arbre, arbuste, etc. ). Ces racines modifiées n'ont aucune fonction absorbante : le lierre n'est pas une plante parasite (à la différence du gui par exemple).

Il est par conséquent inutile de couper les branches et d'arracher les pousses de lierre à tout-va, contrairement aux idées reçues. Le lierre ne mérite par conséquent pas son surnom de «bourreau des arbres». On voit quelquefois des arbres morts recouverts de lierre, mais ce dernier n'est pas responsable de la mort de l'arbre, qui ne lui sert que de support. Lors de promenades durant l'hiver, on pourrait croire que les arbres à feuilles caduques sont étouffés par le lierre, qui reste bien vert durant l'hiver, mais ce n'est qu'une fausse impression, donnée par l'opposition des cycles de développement entre le lierre et son support. Cependant, les tiges du lierre finissent toujours par enserrer totalement le tronc de l'arbre et , une fois devenues rigides, peuvent le gêner dans sa croissance. Malgré tout, le lierre grimpe de façon rectiligne sur son support, et rarement en s'enroulant autour comme le chèvre-feuille (qui cause alors déformations et retards de croissance pour l'arbre-support)

Les tiges rampantes émettent au niveau des nœuds des racines adventives qui autorisent la plante de se multiplier.

Fleurs

Les fleurs portent cinq pétales et sont jaune verdâtre. Elles sont regroupées en ombelles elle-mêmes disposées en grappes terminales. La floraison s'étale en septembre-octobre, et la fructification s'effectue vers la fin de l'hiver, début du printemps. Le lierre présente par conséquent un cycle phénologique inversé comparé aux plantes dont il se sert comme support.

Fruits

Les fruits du lierre grimpant sont des baies (8 à 10 mm) bleues violette groupées en grappe.

Distribution

Cette espèce est originaire d'Europe (Îles Britanniques, Scandinavie, France, Benelux, Europe centrale, Italie, péninsule Ibérique, Balkans), et d'Asie occidentale (Chypre, Turquie).

C'est une plante capable de s'adapter à de nombreux milieux, peu stricte quant à la nature du sol. On la trouve particulièrement fréquemment en sous-bois, mais également sur le littoral atlantique où elle résiste aux pluies abondantes ainsi qu'aux embruns maritimes. Elle s'adapte aussi à la sécheresse dans les pays méditerranéens et peut pousser en montagne jusqu'à 1000 m d'altitude. Elle ne résiste cependant pas aux grands froids.

Elle a été répandue par la culture et a été introduite en Amérique et en Australie. Aux États-Unis, elle est reconnue comme une plante envahissante.

Principales variétés

Il existe plusieurs centaines de variétés de lierre cultivé. Voici surtout :

Il existe aussi de nombreuses variétés à feuillage panaché.

Produit vaisselle

Faire bouillir 100g de lierre dans 2 litres d'eau plusieurs minutes. Presser, le jus obtenu peut alors être utilisé comme liquide vaisselle.

Plante médicinale

Le lierre est un purgatif puissant, utilisé jadis dans les campagnes. Actuellement l'usage interne de cette plante est toujours pratiqué. L'extrait hydroalcoolique sec de feuille est utilisé dans la composition de sirops contre la toux dans des affections benignes (Prospan Activox registred) et aussi en pastilles (Activox registred).

  • toxicologie :

Toutes les parties de la plante contiennent des saponosides (hédérine). Les animaux consomment volontiers des feuilles jeunes, les abeilles butinent les fleurs à l'automne, ce qui apporte un miel non dangereux.

Beauté

Le lierre est utilisé dans divers produits de traitement de la cellulite...

Plante ornementale

Le lierre est fréquemment utilisé pour couvrir des murs et des habitations. Ses crampons ne sont pas nuisibles pour les murs en bon état, mais il faut veiller dans le cas de murs en terre à l'émission de vraies racines qui peuvent causer des dégâts. Il faut aussi éviter qu'il recouvre les toits au risque de le voir soulever les tuiles. Sur les murs des habitations, le lierre présente un double intérêt : les protéger des intempéries et du soleil, et assainir le sol au pied des murs.

Il sert aussi comme couvre-sol pour les lieux ombragés, pour garnir les tonnelles et pergolas. On peut aussi l'utiliser en topiaire en lui faisant garnir des formes pré-établies.

En intérieur, il sert de plante dépolluante.

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Lierre_grimpant.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu