Mélilot officinal

Le Mélilot officinal ou Mélilot jaune est une plante herbacée à fleurs jaunes de la famille des Fabacées qui présente un intérêt comme plante fourragère et comme plante mellifère.



Catégories :

Faboideae - Flore (nom vernaculaire) - Plante médicinale - Phytothérapie - Plante mellifère

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le mélilot jaune est cultivé et acclimaté dans la majorité des régions du Canada.... Melilotus alba Desr. and M. officinalis (L. ) Lam. Can. J. Plant Sci.... (source : cbif.gc)
  • Le mélilot officinal. Melilotus officinalis. jeudi 3 janvier 2008. Le nom de mélilot témoigne du grand interêt méllifére de cette plante, trés courtisée par... (source : lafermedumelilot)
  • Melilotus officinalis (Linné) Desrousseaux, plante accompagnant presque partout le ... Mélilot officinal. — Trèfle d'odeur jaune. — (Yellow sweet-clover).... (source : florelaurentienne)

Le Mélilot officinal ou Mélilot jaune (Melilotus officinalis) est une plante herbacée à fleurs jaunes de la famille des Fabacées (Légumineuses) qui présente un intérêt comme plante fourragère et comme plante mellifère.

Nom scientifique : Melilotus officinalis (L. ) Lam. Famille des Fabacées, sous-famille des Faboideæ, tribu des Trifolieæ.

Étymologie : littéralement «lotus à miel» (du grec meli, miel, lotos, lotus). Il s'agit certainement du «lotus trifolié» de Dioscoride.

Noms communs : Mélilot officinal, mélilot jaune, petit-trèfle jaune, couronne royale, luzerne bâtarde, trèfle des mouches, herbe aux puces. en : melilot, de : Honigklee, ro : sulfina, it : meliloto.

Description

Plante herbacée, bisannuelle, de 30 à 80 cm de haut, à tiges dressées, à nombreuses petites fleurs jaunes disposées en grappes allongées. Les feuilles ont trois folioles denticulées. Les fruits sont des gousses droites non arquées, vert noirâtres à maturité. Elle est particulièrement répandue, en plaine, dans les régions tempérées d'Europe. Cette plante contient de la coumarine, qui lui donne une odeur agréable.

Utilisation

Parfois cultivée comme fourrage, elle risque de provoquer chez les bovins la maladie du «mélilot gâté» quand le foin mal séché fermente. La coumarine se transforme alors en dicoumarol, agent anticoagulant, dont l'ingestion peut provoquer des hémorragies.

Elle est particulièrement visitée des abeilles ; elle peut aussi former un bon engrais vert : pour cela, on la trouve fréquemment dans la rotation culturale en agriculture biologique.

C'est une plante médicinale dont les sommités fleuries sont employées pour leur propriétés anti-inflammatoires et protectrices du dispositif vasculaire et anti-spasmodique. C'est un préventif des thromboses et embolies. Elle est employée en médecine populaire pour ses propriétés résolutives, émollientes et calmantes (sédative).

Liens externes

Galerie photos

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9lilot_officinal.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu