Molène thapsus

La molène thapsus, plus connue sous le nom de molène Bouillon-blanc, Bouillon-blanc ou Bouillon jaune est une espèce de plante bisannuelle du genre Verbascum de la famille des Scrophulariaceæ.



Catégories :

Flore (nom vernaculaire) - Scrophulariaceae

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le genre comprend plus de 350 espèces - Verbascum Thapsus l'espèce type... Faux -bouillon-blanc ; molène à fleurs denses / Fleurs sauvages Verbascum... (source : aujardin)
  • Molène, Bouillon blanc (Verbascum thapsus). bouillon-blanc2... C'est une espèce commune à l'état sauvage spontané, une grande plante pouvant atteindre 2... (source : plantes-sauvages.skynetblogs)
  • L'espèce la plus connue est le bouillon-blanc (V. thapsus et espèces voisines), ... Verbascum thapsus crassifolium - Molène à feuilles épaisses... (source : pagesperso-orange)

La molène thapsus (Verbascum Thapsus), plus connue sous le nom de molène Bouillon-blanc, Bouillon-blanc ou Bouillon jaune est une espèce de plante bisannuelle du genre Verbascum (les molènes) de la famille des Scrophulariaceæ.

La hampe était utilisée au Moyen Âge comme torche. Les feuilles étaient retirées et la tige enduite de poix, d'où le surnom de Cierge de Notre-Dame donné à la plante.

Description

C'est une plante haute qui peut atteindre deux mètres de haut.

Elle présente des feuilles vert-gris, particulièrement duveteuses.

Les inflorescences sont des épis, il y en a 1 à 3 par plante.

Caractéristiques

données selon : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.

Distribution

L'aire de répartition spontanée de Verbascum thapsus est vaste et inclut l'Europe, l'Afrique du Nord et l'Asie, depuis les Açores, les îles Canaries et les îles britanniques à l'ouest jusqu'à la Chine à l'est , et depuis la Scandinavie et la Sibérie au nord jusqu'à l'Himalaya au sud[1][2][3]. Dans le nord de l'Europe, elle pousse depuis le niveau de la mer jusqu'à 1800 mètres d'altitude[4], tandis qu'en Chine on la trouve entre 1400 et 3200 mètres d'altitude[2].

Taxonomie et nomenclature

Dans le cadre de la nomenclature botanique, Verbascum thapsus a été décrite pour la première fois par Linné dans son Species Plantarum paru en 1753. L'épithète spécifique thapsus a été emprunté à Théophraste (θάψος, thapsos) [5] qui l'employait pour désigner une herbe non spécifiée de la ville grecque antique de Thapsos, près de la Syracuse actuelle en Sicile[6][5] quoiqu'elle soit fréquemment assimilée à Thapsus, ancienne ville de Tunisie[7]. Dans le genre Verbascum, l'espèce est classée dans la section Bothrosperma subsect. Fasciculata[8].

A l'époque, aucun spécimen type n'a été spécifié, cette pratique n'étant apparue que plus tard, au cours du XIXe siècle. Lorsque un lectotype (type choisi parmi les échantillons originels) a été désigné, il a été assigné au spécimen 242.1, l'unique spécimen de Verbascum thapsus de l'herbier de Linné. L'espèce avait été jusque là désignée comme l'espèce type du genre Verbascum[9]. Les plantes européennes montrent d'importantes variations phénotypiques[10], ce qui a conduit à donner à la plante de nombreux synonymes au fil des années[11], [12]. Les populations introduites en Amérique sont bien plus homogènes[10].

Spécimens types :

Sous-espèces et hybrides

Il existe trois sous-espèces :

Chez l'ensemble des sous-espèces, à l'exception du type, les étamines inférieures sont aussi pileuses (avec de rares poils longs et souples) [15]. Chez la sous-espèce crassifolium, la pilosité est moins dense et fréquemment absente dans la partie supérieure des anthères, et les feuilles inférieures sont à peine décurrentes avec un pétiole plus long[14], alors que chez la sous-espèce giganteum, les poils sont densément tomenteux et blancs, et les feuilles inférieures nettement décurrentes. La sous-espèce crassifolium change aussi du type par ses fleurs un peu plus grandes, de 15 à 30 mm de diamètre contre 12 à 20 mm chez le type[14].

Hybrides de Verbascum thapsus[16][17]
Nom de l'hybride Autre espèce parente Notes
Verbascum ×duernsteinense Teyber
Verbascum ×godronii Boreau
Verbascum ×kerneri Fritsch Verbascum phlomoides
Verbascum ×lemaitrei Boreau
Verbascum ×pterocaulon Franch. Verbascum blattaria
Verbascum ×thapsi L. Verbascum lychnitis
Verbascum ×semialbum Chaub. Verbascum nigrum
none

Les deux sous-espèces giganteum et crassifolium ont été décrites à l'origine comme espèces[19]. Parmi les autres sous-espèces qui n'ont pas été le plus souvent reconnues figurent la sous-espèce martinezii (Valdés) A. Galán et J. A. V. Orellana (=Verbascum giganteum subsp. martinezii Valdés), la sous-espèce litigiosum (=Verbascum litigiosum Samp. ) [20] et la sous-espèce langei.

La plante est aussi à l'origine de plusieurs hybrides (Cf. tableau). Parmi ceux-ci, le plus commun est Verbascum × semialbum Chaub. (× Verbascum nigrum) [16]. Tous ont une répartition eurasienne[16] et trois d'entre eux, Verbascum × kerneri Fritsch, Verbascum × pterocaulon Franch. et Verbascum × thapsi L. (syn. Verbascum × spurium W. D. J. Koch), ont aussi été signalés en Amérique du Nord[17][21].

Notes
  1. Flora Europæa : Verbascum thapsus, lien vérifié le 8 juillet 2007.
  2. ab Verbascum thapsus sur Flora of China, lien vérifié le 8 juillet 2007.
  3. Verbascum thapsus sur Germplasm Resources Information Network, lien vérifié le 8 juillet 2007.
  4. Blamey, M., & Grey-Wilson, C. (1989). Flora of Britain and Northern Europe. Hodder & Stoughton ISBN 0-340-40170-2.
  5. ab A. Carnoy, Dictionnaire étymologique des noms grecs de plantes, Publications Universitaires, Louvain, 1959 (OCLC 3284108)  .
  6. (sv) Den virtuella Floran : Verbascum thapsus, consulté le 29 décembre 2006.
  7. Plant name : T
  8. Nels R. Lersten et John D. Curtis, Anatomy and Distribution of Foliar Idioblasts in Scrophularia and Verbascum (Scrophulariaceæ) , vol.  84, décembre 1997, 1638-1645 p. , chap.  12 .
  9. Verbascum thapsus
  10. ab (en) Katherine L. Gross et Patricia A. Werner, «The Biology of Canadian Weeds. 28. Verbascum thapsus L. and V. blattaria L. », dans Canadian Journal of Plant Science, vol.  58, avril 1978, p.  401-413  Reprinted in Mulligan, G. A. (1979), The Biology of Canadian Weeds I, (ISBN 0-662-10668-7) , p.  320–331.
  11. Verbascum thapsus synonymy
  12. Verbascum thapsus : synonyms
  13. Verbascum thapsus : citation
  14. abc Otto Schmeil, Jost Fitschen et Siegmund Seybold, Flora von Deutschland, 93. Auflage, Quelle & Meyer Verlag, Wiebelsheim, 2006, 496 p. (ISBN 3-494-01413-2)  .
  15. (es) Verbascum thapsus L. subsp. montanum (Schrad. ) Bonnier et layens.
  16. abc Verbascum thapsus (Mullein, Great)
  17. ab John Kartesz, A synonymized checklist of the vascular flora of the United States, Canada, and Greenland (Volume 1 : Checklist) , Timber Press, Portland, Oregon, 1994, 588 p. (ISBN 0-88192-204-8)  .
  18. Verbascum ×thapsi
  19. Ian Keith Ferguson, Tutin Thomas Gaskell et als., Flora Europæa : V. thapsus, vol.  3 : Diapensiaceæ to Myoporaceæ, Cambridge University Press, Cambridge, 1972, 211 p. (ISBN 0-521-08489-X)  .
  20. (es) Antonio Galán de Mera et José Alfredo Vicente Orellana, «Dos nuevas combinaciones en Verbascum subsect. fasciculata Murbeck (Scrophulariaceæ) del sudœste de la Península Ibérica : Verbascum thapsus subsp. litigiosum (Samp. ), comb. & stat. nov. y Verbascum thapsus subsp. martinezii (Valdés), comb. nov. », dans Anales del Jardín Botánico de Madrid, vol.  53, no 2, 1995, p.  261-262 [[pdf] texte intégral (page consultée le 14 mai 2007) ] 
  21. Verbascum L.

Références externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Mol%C3%A8ne_thapsus.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu