Thalle

Un thalle est un appareil végétatif ne possédant ni feuilles, ni tiges, ni racines, produit par certains organismes non-mobiles.



Catégories :

Morphologie végétale - Morphologie et anatomie fongiques - Phycologie

Définitions :

  • Appareil végétatif des végétaux inférieurs, où on ne peut distinguer ni racine, ni tige, ni feuilles (source : plantes.sauvages.free)
  • (nm) Voir thallophyte (NF) PLANTE A THALLE QUI NE DIFFERENCIE PAS DE TIGES, DE FEUILLES ET DES RACINES.... (source : botanique)
  • Forme végétale qui n'a ni axe ni appendices réguliers, c'est-à-dire ni tiges ni feuilles (exemples : champignons, algues). (source : truffaut)

Un thalle (quelquefois rédigé thalli au pluriel) est un appareil végétatif ne possédant ni feuilles, ni tiges, ni racines, produit par certains organismes non-mobiles (végétaux, champignons, lichens, algues). Le thalle est aussi quelquefois nommé fronde chez certaines algues et chez les lichens.

Thalle d'une mousse (ici : Ptilidium pulcherrinum ), vu au microscope (grossi 125 fois)
cycle de vie d'une hépatique (bryophyte)
Thalle d'hépatique
Coupe de thalle d'hépatique (Marchantiophyta)

Cette notion est à opposer à cormus.

Classification

Les végétaux à thalles étaient jadis rassemblés dans les «Thallophytes» comprenant des végétaux qu'on disait «inférieurs» (algues, champignons, lichens, mousses... ).

Étymologie

Le terme vient du grec latinisé θαλλος (thallos), qui désignait un rameau, une tige de plante garnie de feuilles.

Définitions multiples

Bien que les thallophytes n'aient pas, à la différence des cormophytes, d'organes différenciés tels que feuilles, tiges, racines, ils peuvent présenter des structures analogues qui ressemblent à celles de leurs «équivalents». Ces structures analogues ont des fonctions ou des structures macroscopiques proches, mais qui changent à échelle microscopique, car leur histologie est différente ; par exemple, aucun thalle n'est constitué de tissus vasculaires.

Ainsi, la laminaire possède un thalle avec des crampons (organe de fixation, mais pas d'assimilation des nutriments), un stipe (qui est comparable à une tige) et une fronde ou lame. Le stipe des Laminaires renferme aussi des tissus conducteurs, les hyphes en trompette (nommés ainsi selon leur aspect qui s'évase vers les extrémités), mais qui ne sont pas homologues des tissus conducteurs des plantes vertes.

Le thalle des champignons est constitué d'un ensemble de filaments, les hyphes, fréquemment assemblés en mycélium.

Le gamétophyte de certains végétaux vasculaires (ptéridophytes ; fougères par exemple) est constitué d'un thalle en forme de lame mince constituée de cellules chlorophyliennes issue d'un protonéma, lui même issu de la germination d'une spore, dit «prothalle».

Liens externes


Notes et références

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Thalle.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu